BankrollPoker
Bonjour,
ATTENTION Vous devez etre inscrit sur le forum pour obtenir les mots de passe.

Ceux qui sont déjà membres pourront voir les codes sans répondre.

pour tout renseignement, n'hésitez pas à venir sur le chat qui se trouve sur la page d'accueil (cliquez sur "connexion" en haut à droite de la ChatBox pour commencer à discuter).

Bonne navigation sur le forum
Juin 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 

Calendrier Calendrier

*SALLES DE POKER*


-------------------------------------------

--------------------------------------------

-------------------------------------------

-------------------------------------------

Freeroll de Bienvenue de 1000€
-----------------------------------------

-------------------------

Bonus de bienvenue de 500€
nombreux Freeroll( 1250€)
code parrainage :dan71
PMUpoker

Ouvez un comptez sur PMU Poker



PMU

Détails Accès au site


30€ offerts avec le code WELCOME
* Unibet - France - Poker *

*Bwin - France - Poker*


Après 16 mois d'absence, Full Tilt Poker a fait son retour sur la Toile. La room s'est immédiatement hissée à la 2e place du marché mondial derrière PokerStars.

Aller en bas

Après 16 mois d'absence, Full Tilt Poker a fait son retour sur la Toile. La room s'est immédiatement hissée à la 2e place du marché mondial derrière PokerStars.

Message par Invité le Sam 10 Nov - 16:12

Qu'il semble loin le temps où les observateurs s'interrogeaient sur l'accueil que les joueurs réserveraient à une hypothétique réouverture de Full Tilt Poker !

Blocage des fonds, absence totale de communication, procédures juridiques à l'encontre des dirigeants, schéma de Ponzi... L'image de la room était alors sérieusement écornée et beaucoup de joueurs juraient leurs grands dieux qu'on ne les y reprendrait plus.

Depuis, PokerStars a revêtu son costume de chevalier blanc et sa présence derrière le nouveau Full Tilt a rassuré les joueurs : gestion professionnelle de la transition, engagements tenus, éviction des anciens dirigeants, création d'une équipe de joueurs professionnels à la réputation intacte...


Tous ces éléments ont grandement contribué à convaincre les joueurs du .com de ne pas opérer un retrait de leurs fonds lors de la réouverture. La qualité du logiciel a sans doute fait le reste.
Mardi, les tables de la room furent donc d'emblée très animées. Les chiffres de Pokerscout sont là pour en témoigner puisque Full Tilt a d'ores et déjà retrouvé son statut de 2e opérateur du marché mondial, avec un trafic correspondant peu ou prou au tiers de celui de PokerStars.

Le retour de la salle de poker en ligne s'est également accompagné d'un gros buzz sur la Toile.

Le site anglophone OnlinePoker.net a par exemple répertorié quelques-uns des tweets publiés par les pros du circuit :

Viktor Blom : "En ce moment sur une PLO 50/100 de Full Tilt Poker. J'ai attendu ça pendant si longtemps."

Chris Moorman : "Boum ! De retour sur Full Tilt ! Tellement content de retrouver mon vieil avatar !"

Kevin MacPhee : "Si seulement mon compte Full Tilt était déjà vérifié. Je suis dég de rater des tournois..."

Provisoirement en déplacement aux États-Unis, Tom Dwan est finalement l'un des seuls high stakers à avoir brillé par son absence aux tables. Les autres "Professionals", Viktor Blom et Gus Hansen, étaient eux bien présents.

Il n'a donc pas fallu patienter longtemps pour retrouver de l'action aux plus hautes limites, même si les tables 500 / 1 000 ne sont pour l'heure pas disponibles (en l'état, le plus haut niveau d'enjeu se situe à 400 / 800).

En dehors de cette carence provisoire, et de quelques autres modifications au niveau de l'offre de jeu et du programme de fidélité, les anciens joueurs de la room semblent peu dépaysés. La plupart confient même avoir repris leurs marques avec une grande facilité.

Finalement, c'est en dehors des tables que se situe aujourd'hui le principal changement, à savoir au niveau des relations entre Full Tilt Poker et PokerStars. Jadis concurrentes, les deux rooms opèrent désormais main dans la main. Dans le communiqué diffusé mardi, les deux entités sont ainsi présentées comme "des sites parents", avec bien entendu une ascendance naturelle de PokerStars.


Lors du rachat des actifs de Full Tilt par la room au pique rouge, plusieurs observateurs s'étaient pour rappel inquiétés des conséquences sur le long terme d'une perspective quasi monopolistique sur le plan mondial. Les dernières données de Pokerscout devraient raviver leurs appréhensions.


Source : Clubpoker.net

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum